.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

19 mai 2010

L'île du Volet (euh...)

Polar
.
Shutter Island
de Dennis Lehane
.
Rivages Thriller
293 pages
.
août 2003
.
.
*****
.
.
Arf comme il a bien grandi, le petit Léo !!! Depuis Titanic où était la caricature du jeune freluquet blond, en plus, il a bien grandi, il a prit du poids, que dis-je, du muscle, de l'assurance, et surtout, du charissssssme. *soupir*
Ah si si, mais même si ce que je dis, enfin, ce que j'écris, est parfaitement vrai, quand tu y penses, et que tu ne te mens pas à toa-même, je risque de me discréditer à tout jamais face à tes yeux de Critique Assidu... N'est-il pas ?
.
Tu vas alors penser que je n'ai allumé que mon cerveau macho et que je juge un film bien en fonction de la plastique de ses acteurs ! Or, c'est complètement faux ! J'avoue, dans certains cas, cela peut être une motivation à me pousser à poser mon délicat fessier sur un strapontin, mais certainement pas à dire qu'un long-métrage est fort réussi quand ce n'est pas le cas !
Voilà, je me défends dès à présent, comme ça, je n'aurai plus à le faire.
.
Tout d'abord, parce que Shutter Island, je l'ai d'abord lu avant de l'avoir vu ! Toute la nuance est là, cher Hôte, toute la nuance est là...
.
Roman d'investigation policière se déroulant dans un univers carcéral hautement gardé, car ledit établissement cachant en son sein des dangereux criminels pas tout seul dans leur tête. Lorsque deux marshals sont appelés pour découvrir ce qui a bien pu arriver à Madame Solando, une "patiente" qui s'est volatilisée de sa cellule, on commence l'enquête... Dans un monde glacial et étrangement teinté de chaleur étouffante. Dès qu'on met les pieds sur cette île, on sent bien qu'il se passe quelque chose de pas clair... On nous ment, on nous cache des trucs, on ne nous dit pas tout, et tu vois, je dis "nous" alors que je devrais dire "ils", "eux" quoi, enfin, "les autres"... Ah non, ça, c'est dans un autre truc...
Notre Princesse parlait de Conspiration, de Manipulation, de Paranoïa ( trois mots, trois concepts, trois Idées Absolues qui m'ont poussé à la lecture, comme tu t'en doutes ) et en effet, à ce niveau là, nous voilà servis ! Alors moi content !
.
N'étant pas une lectrice assidue de Polar ou de roman Noir, je ne puis vraiment comparer avec d'autres... Je peux juste dire que si le filon exploité a été déjà vu ailleurs, on ne sait pas quoi penser du début à la fin, et même à la fin, j'avoue, ma tête de bois refusait l'évidence, c'est dire si évidence il y a... Si les marshals sont manipulés, nous aussi, "nous" lecteurs, et donc objectif réussi et un bon point pour le roman!
.
*****
.
Film de Martin Scorsese
.
avec Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo, Ben Kingsley...
.
24 février 2010
.
.
*****
.
.
Et puis, même s'il existe quelques passages fortement teintés de malveillance sanguinaire (normal, on est chez les dingos ! Même que moa, j'aime bien ! C'est fort... dépaysant ! héhé), il n'y a rien de vraiment dérangeant, ni de diaboliquement insupportable, alors ça, c'est bien !
Bon, je ne puis guère m’étendre davantage sans raconter la moitié de la chose, alors je voudrais juste donner mon humble mais néanmoins sublimement utile avis quant à la retranscription sur la Toile, parce que je l'ai lu un peu pour critiquer et hurler : "OOOOh mais naaan, ça se passe pô comme ça normalement euh !!!".
.
Beh en fait, du coup, j'ai pas grand chose à redire... Un peu frustrant. C'est peut-être une des meilleures adaptations littérature-ciné que j'ai eu l'occasion de voir. (Beh alors, elle a pô du voir grand chose... Je t'entends, Mauvaise Langue !) Il n'y a rien d'inutile ajouté, rien de bien grave enlevé, et puis voilà... Je ne sais pas si je me serais autant prêtée au jeu si je ne l'avais pas lu, en fait, oui mais voilà, on ne le saura jamais !
.
Si, juste une petite chose qui est dommage : Chuck Aule a beaucoup moins de charisme visuellement que descriptivement ! Pour dire, moa j'aurai bien vu le p'tit Léo dans ce rôle... Comprenne qui pourra.
.
Comprenne qui pourra également ceci : cette fameuse et terrible, horrible, atroce phrase de fin...
« Mieux vaut-il vivre en monstre, ou mourir en homme de bien ? »
.
Tu la vois, toa, Toa Qui a Vu le film !!!
Ben elle n'est pas dans le roman...
Je n'ai rien à ajouter...

5 commentaires:

BBrune a dit…

lu et vu, parce que tu en as parlé, et que tu m'as donnée envie. Le bouquin me plaît beaucoup plus, mais en fait j'ai toujours du mal avec les scorcese.

PetitChap a dit…

Je ne sais plus ce que j'avais laissé comme commentaire la première fois que tu as publié cet article, mais je pense qu'à ce moment là, je n'avais pas encore vu le film. Le livre est un chef d'œuvre, je ne reviens pas là-dessus. Le film est franchement chouetos, mais la fin dénature totalement l'histoire d'origine... et la dernière phrase m'a fait m'écrier : "Mais c'est quoi ce bordel ?! C'est pourri !!" C'est dommage parce qu'il est quand même vachement sympa, ce film...

Le Royaume d'Ashenah a dit…

rien à dire aprés cette brillante ode au roman, j'ai pour ma part une préférence pour mystic river. Le film m'ennuie un peu, il me semble qu'un scorcese doublé d'un leonardo aurait pu mieux faire...

Laure Radot a dit…

le film était bien, je suis en train de lire le roman, sur ton conseil éclairé!

KOI FISH a dit…

Leonardo is my man, so, even the movie is not so good than the book, I watch him and love Leonardo again and again!