.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

5 mai 2010

Le Gang des Mégères Inapprivoisées, de Tom Sharpe

Roman Humour
.
.

Le Gang des Mégères Inapprivoisées, ou comment kidnapper un mari quand on a rien pour plaire
Tom Sharpe
.
Belfond
232 p
.Sortie en Février 2010
.
.
*****
.
.

Déjà, rien que le titre met dans l'ambiance !
Comme il l’indique si bien, il raconte l’histoire d’une famille matriarcale, qui, quand on remonte à ses origines à moitié viking, n’explique pas vraiment l’attitude des ces femmes consistant à kidnapper des maris fertiles qui pourront leur donner des filles.
.
Ce roman couple deux histoires, qui bientôt n’en feront qu’une. Celle de la famille Grope, vivant à la tête d’une demeure infranchissable gardée par deux taureaux de combat, et celle de la famille Burnes, composée d’une mère ne vivant qu’à travers des romans à l’eau de rose, d’un père banquier coincé jusqu’au trognon et de leur fils Esmond, qui n’a aucune personnalité.
.
« Mme Burnes n'était pas une femme à qui l'on déniait le droit d'être mère. Grande et frivole, avec un appétit insatiable pour les histoires à l'eau de rose les plus mièvres et les plus bêtes, elle avait acquis une passion inextinguible pour l'Amour. En d'autres termes, elle vivait dans un monde où les hommes, tous aristocrates, faisaient leur demande en mariage au sommet d'une falaise, une nuit de pleine lune, tandis qu'en contrebas les vagues se fracassaient contre les rochers. Leur requête était acceptée avec un mélange de ravissement et de pudeur, après quoi il étreignaient leur pure fiancée contre leur torse viril. »
.
Jusqu’au jour où ces trois personnages vont se réveiller, ou péter un boulon… Parce que lorsque le père décide d’assassiner son fils au couteau à découper - pour son bien - sa femme le prend un poil mal, et met son fils à l’abri chez son frère, Albert, trafiquant pas très clair vivant dans un mobil-home fort classieux avec sa femme… née Grope !
.
S’en suit une folle virée dans tout le pays, et même un peu dans le reste du monde ; une enquête où même les forces de l’ordre, d’une mauvaise foi impressionnante, ne sauront pas où donner de la tête, des quiproquos habiles et des dialogues de sourd comme on les aime.
.
Dans un humour so british, Tom Sharpe signe une farce décapante, et se plait à mettre ses héros dans des situations complètement et follement déjantées, idiotes et improbables.
.Oui, c’est ça qui est exquis, l’invraisemblance des scènes et les personnages carrément déments !
Moa, j’ai bien rit.
Plus c'est bête, plus c'est drôle...

..
.« - Il a besoin de voir un médecin et vite, reprit-elle. Si tu ne me crois pas, va tâter son pouls.
Albert réussit à se lever pour retomber immédiatement à genoux - dans le vomi d’Esmond. Il jura et attrapa le bras de son neveu.
- J’trouve pas de pouls, gémit-il. Il n’en a pas.
Un instant, Belinda songea à lui faire remarquer qu’il ne devait pas chercher au dessus du coude, mais y renonça. »

3 commentaires:

TeN_ChilL a dit…

sur ta suggestion, je l'ai dégoté et j'ai vraiment bien appréciée ce bouquin! merci à toi elbereth la changeuse de blog!

BBrune a dit…

merci pour l'idée bouquin, je vais le commander sur amazon je crois.

PetitChap a dit…

N'oubliez pas d'essayer Wilt 1 ou Comment se sortir d'une poupée gonflable et de beaucoup d'autres ennuis encore du même auteur !