.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

6 mai 2010

Alice in Underland


Alice aux Pays des Merveilles, de Tim Burton

avec Johnny Depp, Mia Wasikowska, Helena Bonham Carter, Anne Hathaway...
.
24 mars 2010
.
******
.
Sur ma faim, Alice m'a laissée.
.
Je ne voulais pas le dire, mais il faut se rendre à l'évidence : Disney et le Grand Tim ne font peut-être pas bon ménage. Parce que je l'attendais depuis perpèt' ce film ! Parce qu'il y avait Johnny et Tim et que normalement, ça me suffit pour courir vers la sombre contrée sans me retourner. Et puis parce qu'il y avait ces premières photos... exquisement sublimes !
.
Cependant, un brin d'appréhension est venu me heurter dès que le logo du château de Mickey est apparu. Certes, ils sont très beaux, le logo et le château, mais j'ignorais qu'ils étaient à l'origine de cet Alice là...
.
Tu comprends, Ô Adoré, moa je voyais ce film comme une virée vers l'inquiétant pays aux merveilles, avec Tim Burton aux commandes, il aurait été farfelu, magique et sombre à la fois, tout en gardant un brin de féerie, de fantasques bariolages et grinçantes majestés. Il devait tendre vers la perfection visuelle, mêlant la démence au génie, le merveilleux à l'ombre, le passé, le présent et le futur...
Mais c'est un Disney.
.
Et Disney freine à n'en pas douter le génie créatif du réalisateur.
Cela s'explique facilement : ils ne peuvent pas nous présenter des personnages aussi sombres que ceux de l'ambiance morbide de Tim, qui d'habitude est loin de jouer avec de l'édulcorant cinématographique. A partir de là, comment veux-tu, bougre d'âne que je suis, que cet Alice là soit aussi ténébreux que tu l'aurais voulu ??? Impossible.
.

Alors même si les costumes sont magnifiques à en faire damner une Tavernière , même si les décors sont succulents ( oui, autant qu'un décor puisse l'être ), même si la Reine Blanche décroche haut la palme au niveau de ma préférence acteurielle ( passant de ce fait devant le Chapelier Fou, oui oui, tu as bien lu, je ne l'explique pas moa-même ), même si la beauté visuellement esthétique ou esthétiquement visuelle, au choix, ne peut que te heurter la pupille et te faire partir loin vers ces mondes magiques et fantasmagoriques, il y a ce petit quelque chose qui me pousse à te parler de ce film avec une certaine retenue, un arrière-goût qui m'empêche de m'extasier devant l'œuvre de Lewis Carroll.
Enfin, ce n'est pas vraiment l'œuvre, c'est la suite de l'oeuvre, l'œuvre revisitée.
C'est très sage au final.
.
Et je n'y ai point trouvé la patte de Tim dans toute cette avalanche de couleurs.
Et l'histoire manque.
.
On en vient alors à une évidence qui devient déception que je refusais d'admettre jusque là, tellement je crains...
Je crains que le cinéma ne prône plus que le grand spectacle aux dépends d'une histoire bien ficelée... Non pas que les films ayant un truc à dire n'existent plus. Mais plutôt que les films désirant nous en mettre plein les mirettes, esthétiquement parlant, ne misent plus que sur les effets spéciaux et relèguent le scénario au second plan. Ce qui serait dommage.
Mais qui semble évident.
J'ose espérer que non.
Cela dit... Avatar... Alice... Le Choc des Titans ?...
C'est dommage.
Voilà tout.

7 commentaires:

BBrune a dit…

oui c'est clair, en fait rien ne va dans ce film. ça fait plusieurs fois que tim me déçoit, j'espère qu'il va nous faire rêver comme avant...

VaLenTiNe a dit…

c'est horrible ce que j'écris, mais franchement, Johnny Depp, là je m'en lasse vraiment! il joue toujours avec les mêmes mimiques et c'est chiant quand le film est pas bon. Je te suggère de voir La Comtesse, de Julie Delpy, un film qui donne la chair de poule mais qui va te plaire, j'en suis sûre!

Elbereth a dit…

>>> Ten, moa c'est bien la première fois que Tim me déçoit autant... Mais je met ça sur le dos de Disney, voilà !

>>> Valentine, voui, c'est effectivement horrible ce que tu dis, et si je ne pensais pas que tu es une fille sympa, je serais obligée de t'immoler après t'avoir lapidée !
Hum La Comtesse... tiré d'une histoire "vraie"... Autre facette mythique qui a inspiré Bram Stoker pour son Personnage du Comte Dracula...

Faudra vraiment que je prenne un peu de temps pour vous parler de Dracula !!!

David a dit…

même pas encore vu ce film! j'en ai un peu marre des déceptions cinématographiques, pour ma part je te conseil the wrestler, avec Mickey (non, pas celui de Disney, mais la cause de ta déception est certainement une souris) Rourke. Sinon si tu veux avoir un peu peur, tu peux regarder Pandorum, c'est rigolo.

PetitChap a dit…

Pour revenir à mon histoire de liens... tu peux mettre en lien sur "Pièce sombre" : http://caverne-tavernique.blogspot.com/search/label/Cin%C3%A9ma

... et sur "Salle des Archives" : http://caverne-tavernique.blogspot.com/search/label/Litt%C3%A9rature

... ce qui fait que tu donnes le choix d'entrée à tes lecteurs de n'afficher que les articles livres ou que les articles cinéma.

C'est que je te tentais très maladroitement de t'expliquer.

Voilà voilà...

David a dit…

bon... vu... et bien entendu, déçu. Les décors sont superbes, les animations mieux incrustées que je ne pensais, mais c'est comme si les acteurs n'étaient pas là, je n'ai absolument rien ressenti en les voyant s'agiter, au coeur d'une histoire sans saveur et remâchée vingt fois. C'est bien triste.

Le Royaume d'Ashenah a dit…

pour ma part je n'ai pas été véritablement déçue, mais je n'ai pas vraiment saisie l'essence d'un tim burton, et mon Johnny m'a semblé bien éteint.