.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

13 déc. 2012

Vers Erebor

Le Hobbit, par Peter Jackson
.
avec Ian MacKellen, Martin Freeman, Richard Armitage...
.
12 dec 2012
.
.
*****
.
.
Aaaaaah ce que ça fait du bien de retrouver les Terres du Milieu ! Je pourrais n'avoir que ça à dire, si je devais résumer. Heureusement, ce n'est pas le cas...
.
Je me souviens d'une époque où nous avions campés devant le ciné à 11h30 pour la séance de 14h30. Il faut savoir que nous étions dans une petite ville qui n'a pas l'habitude de voir des fanatiques planter le piquet de grève dans l'attente frétillante d'un film. Il n'y avait encore personne, bien entendu, ni à l'intérieur, ni à l'extérieur, mais le premier qui approchait courrait le risque de se faire manger. Je me souviens de ce moment où la frénésie était à son comble et où je me suis fait violemment plaquer contre la vitre lorsque les portes se sont ouvertes. Non pas que je déteste totalement me faire plaquer contre une vitre, il faut voir les circonstances, si je puis dire, mais là, c'était parfaitement déplacé. Je me souviens du courage que se sont donné les employés du cinéma avant d'ouvrir ces-dites portes, et le moment de flottement d'hésitation qu'il y eut. En cinq minutes, la salle était comble. C'était magnifique. Nous n'avions pas seulement soumis notre regard à ce chef d’œuvre du 7eme art, nous l'avions vécu. Pendant trois années, nous avions vécu au rythme de la Terre du Milieu, et ce moment en fut l'apothéose. C'était violent et merveilleux. 
.
Et quand j'ai ouï dire que Peter voulait représenter Bilbo, j'ai paniqué. Qui pouvait être Bilbo sinon Ian Holm ? Trop âgé il est pour jouer le Hobbit jeune. Personne ne pourra le remplacer ! Il est des choses sacrées en ce monde, et les acteurs du SdA ne représentaient pas les personnages, ils étaient les personnages. Et ça, on n'y touche pas.
.
Seulement, le jeune Martin y arrive très bien, j'avoue. J'ai eu peur pour rien. J'ai douté pour rien.
C'était magnifique.
.
 
.
Seulement je l'ai vu en 3D... Aaaaaah technologie qui donne à ce nom : "industrie du cinéma" tout son sens ! Comme j'aimerai te combattre et te mettre au même pied d'égalité que les lapins ! La 3D m'a gâchée mon plaisir. Non seulement à cause d'elle je n'ai pu admirer ces magnifiques seconds plan puisqu'elle m'obligeait à regarder ce qui se passait tout devant, mais en plus elle rendait flou ma vision périphérique et un mal de crâne horrible s'en est suivi. Ah 3D je te hais. Tu gâche le film, tu ne sers à rien si ce n'est à faire plus d'argent. D'accord, c'est sympa de voir un petit oiseau s'envoler de cette manière, et ces petites flammèches s'envolant de la cheminée sont très jolies, mais s'il n'y a que là les points forts du tournage 3D, avouons-le : tu es inutile.
Nous sommes tombés sous le charme du SdA d'une manière conventionnelle, en 2D comme il faut dire maintenant, parce qu'il y avait toute une série de détails que l'on ne voyait qu'après 3 ou 4 visionnages, ça ne change pas le film bien sûr, mais ça le renforce, et la 3D nous arrache ces beautés de second ordre, et de là vient mon désarroi.
.
 C'est pour cette raison qu'il va falloir y retourner, en projection normale.
Et là enfin, je pourrais savourer comme il se doit cette nouvelle adaptation.
.
Adaptation qui, si elle m'a bien enthousiasmée, je dois le dire, aurait pu n'être qu'un film et non une trilogie. Nous le craignions, et nous avions un petit peu raison. Bilbo fait 200 pages. Le Seigneur des Anneaux en fait 1000. Trois films chacun ne se justifient pas vraiment pour les deux.
.
Mais c'est ainsi et nous pouvons baver devant ces paysages (naturels !!! Et j'y étais !!! Mouhahahaha *rire ultra démoniaco-sardonique puissant*) tout notre saoul. Devant la beauté de Rivendell qui est bien développée, devant ces nains à l'allure viking qui n'est pas pour me déplaire, devant Orcrist, l'épée de Thorin, qui est très sexy pour une épée, devant la finesse des choses, devant le retour de la Terre du Milieu, qui nous avait manquée. Ici, un œil neuf est posée sur elle, sur un ton plus léger, avec un dragon pour couronner le tout.
J'aime.
.
Je pourrais continuer des heures, mais il y a tant à dire, tant à débattre, tant à aimer...