.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

20 août 2010

1984

Roman de SF
.
1984
de George Orwell
.
Folio Gallimard
408 pages
.
1972
.
.
*****
.
.
"Et ben profites en parce que figures toa qu'en 1984, tu rigoleras moins en disant ça !!!"
Telle est le genre de phrase que je me surprends à dire parfois, quand un être humain ose franchir les limites de l'esprit... M'en fous si 1984 est une date passée, ce n'est qu'un chiffre après tout, et personne n'était présent en 1 après Jean Christophe pour nous assurer avec assurance qu'on a bien passé 2009 jours de l'an sous les cotillons à s'embrasser langoureusement sous le gui et à tchiner avec des cocktails somme tout super bons surtout le cinquième ! Ce n'est qu'un chiffre, un numéro... Peut-être qu'on en a réellement vécu que 2.
.
Et puis Big Brother vous regarde qu'il disait !
Ça, on le sait. Mais on ne savait pas que la pensée même était espionnée. Quand Inception modifie dès le rêve tes désirs les plus profonds, Big Brother lui, abolit directement les germes de pensée qui pourrait le contrarier.
Dans un monde où il est dangereux d'être, dans un monde absolument inouï tellement qu'il est Contrôle Absolu, mince, même V pour Vendetta c'est de la rigolade à côté !
.
C'est simple, en 1984, tout sera dirigé pour toa, ça a dû commencer par une aide ménagère, on en a fini ainsi... Tu n'es plus maître de rien, ni de ta vie, ni de ton travail, et encore moins de tes amours... Et là tu te dis que même si tu obéis, brebis de Panurge que tu es, pour sauver ta vie, on sait de quoi ils sont capables !, tu te lèveras contre le système dans ta tête, tu tenteras un jour de faire comme dans les films et rejoindre la Résistance et dans ta tête tu renverseras le gouvernement. 
Hin hin hin, Ô Fragile Petit Hôte... Comme tu es charmant... Il est touchant même de voir à quel point tu es naïf ! Un être anarchiste dans sa tête est un être mort... Non c'est faux ; il est un être qui n'existe pas, et qui n'a jamais existé !
.
Un petit extrait concernant ce nouveau vocabulaire qui tend à être officiel :
« Ne voyez-vous pas que le véritable but du novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? A la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n'y aura plus de mots pour l'exprimer. Tous les concepts nécessaires seront exprimés chacun exactement par un seul mot dont le sens sera rigoureusement délimité. Toutes les significations subsidiaires seront supprimées et oubliées. » p74
.
Et là, là je ne dis pas qui parle...

« Vous devez cesser de vous imaginer que la postérité vous vengera, Winston. La postérité n'entendra jamais parler de vous. Vous serez gazéifié et versé dans la stratosphère. Rien ne restera de vous, pas un nom sur un registre, pas un souvenir dans un cerveau vivant. Vous serez annihilé, dans le passé comme dans le futur. Vous n'aurez jamais existé. » p336
.
.
En arrivant au point final de ce livre, je n'avais qu'un seul mot en bouche : effrayant...
Si je n'adhère pas à un pareil monde pour notre futur, force est de constater que certaines choses peuvent arriver, et que ma foi, tout ceci est fort bien écrit...
.
-----


16 commentaires:

PetitChap a dit…

Je suis en train de le lire... et je me demande encore pourquoi je n'avais pas réussi à le lire la première fois que j'ai essayé. Étrange. Mais tu avais raison : il est vraiment chouette, effrayant mais chouette.

Je te tiens au courant dès que je l'ai terminé. Et merci pour la photo ! ;)

ArKoDemOn a dit…

l'auteur a du voir notre futur, plus on avance dans le bouquin, plus ça ressemble à ce qui va être probable mondialement.

Laure Radot a dit…

grand classique, nous annonçant un monde encore bien pire et tout à fait possible...

Harkender a dit…

un classique, qui a inspiré tout une palanquée d'auteurs ayant surenchéri sans grand talent, l'original reste le plus inquiétant.

Je te recommande american gods, de Neil Gaiman, c'est un trés bon bouquin, écrit par un dieu, donc c'est forcément bien, tu le comprend aisément, chère Gertroude!

p a dit…

Ayééé ! Je l'ai terminé. Et "effrayant" est effectivement le mot juste. "Chef d'œuvre" aussi...

Bon, si j'ai pas trop la flemme, j'essaierai d'en faire un post demain.

PetitChap a dit…

Oups, je me suis un peu trouée sur mon identification... Le commentaire précédent est de moi. Pff, c'te tripe ! :)

Elbereth a dit…

>>> Tu vois Princesse que des fois, je dis pas que des bêtises ! ;) Je l'attends, ton post ! De pied ferme.

>>> Si je ne penses pas qu'un tel monde puisse nous arriver (yaura le fameux truc en -ique qui va nous tomber dessus avant), force est de reconnaitre qu'on se prend parfaitement au jeu face à cette splendide écriture, ce que j'en dis...

>>> Vi Potate, depuis le temps que tu en parles, un jour je le lirai, celui-là, c'est promis !!!

http://emitsigilu.blogourt.fr a dit…

Coucou Berth !
Juste pour voir si je peux mettre des coms, apparemment les précédents ne passent pas, je dois être débile, je comprends rien !
biiiiizzzzzz !
Emil ...

PetitChap a dit…

Emil, je ne sais pas comment ton navigateur lit le blog. Il y a d'abord les commentaires, puis l'espace pour en poster un autre. Tu écris d'abord ton texte, et c'est seulement en dessous que tu t'identifies en mettant ton nom et éventuellement l'adresse de ton blog.

Pour signer ton commentaire, on te demande de choisir une identité. Il y a quatre choix possibles, il te faut cocher le troisième choix. Ensuite, il y a deux cases à remplir : dans la première, tu mets ton nom, et dans la seconde, tu mets (si tu le souhaites) l'adresse de ton blog.

Envoie moi un mail si tu as encore des problèmes, parce que je ne suis pas certaine que mes explications soient très claires !

MoNKey oF HelL a dit…

c'est du classique, c'est du lourd, c'est que du bon. exemple à suivre, mais ne pouvant que difficilement être égalé dans ce genre.

PetitChap a dit…

Ayé... J'ai fait mon article !

KATRYN a dit…

The scariest, deepest, most intesting, and undoubtedly the best book I've ever read. When I started it, I couldn't put it down. When I finished it, I couldn't pick it up for fear of paranoia. Even now, after I've finnaly somewhat gotten over it, there are still some nights I can't sleep thinking about this unbelievably incredible book. It's ten times scarier than any Stephen King novel, and it's at least as deep, if not deeper, than anything written by Poe or Shakespeare. This book should undoubtedly be a requirement for anyone in the entire world living under any form of government. The story takes place in 1984, but it could be set in 2084 and not much would change. There is absolutely nothing I've ever read which even comes close to projecting the kind of heavy, depressing, absolute fear which uterly consumes the reader and stays with them forever. Of course I would recommend this book, but I must warn that it can't be treated lightly. It will send you to the edge of paranoia, and throw you into a smothering kind of depression. This is not a book you will soon forget, and it's not a book you can read without questioning everything you think and believe. You'll never hear the phrase "Big Brother is watching you" again, without chills going down you're spine, and fear filling every corner of your being

Salyndrôme a dit…

LE LIVRE !!! A la base de tout ce qui a pu être écrit sur un monde futur où tout n'est que contrôle.

Un monde où pour survivre il faut utiliser en novlangue:la doublepensée...
LA GUERRE C'EST LA PAIX

Ici les idéologies socialistes, communistes, capitalistes se fondent et sont poussées à leur paroxysme dans un seul but qui est avoué dès le départ (plus c'est gros plus ça passe): le pouvoir pour le pouvoir, logique implacable qu'on ne peut arrêter...

La société est ainsi divisée en 3. Les membres du Parti (extérieur et intérieur) qui ont d'autant plus de pouvoir qu'il croit au système et qu'ils sont ignorants:
L'IGNORANCE C'EST LA FORCE

Et le prolétariat qui n'est qu'une masse humaine insignifiante aux yeux du parti: "seuls les prolétaires et les animaux sont libres"
LA LIBERTÉ C'EST L'ESCLAVAGE (l'inverse est également valable).

Enfin tout cela a comme but un contrôle total de l'esprit par l'absence de pensées erronées (ainsi sont nommées les idées divergentes par le Parti) et un pouvoir qui se perpétra à l'infini. Car l'idée est que seule la vérité de l'esprit des membres du parti est réelle, le reste "nonexiste":

2+2=5

Le Moa a dit…

La vache ! Tu t'es surpassé !
Cela dit, je ne savais pas que salyndrôme pouvait également qualifier un pseudonyme...

Et sinan, t'en as pensé quoi, du livre ? hihi

Salyndrôme a dit…

Salyndrôme est tout et rien à la fois!!!

Il peut tout qualifier, il a le sens qu'on lui donne... C'est très en rapport avec ce livre... Puisqu'il est la vérité de mon esprit!!! Hihi!

Sinon pour le livre j'ai adoré et je pense que certains rouages de Big Brother sont déjà utilisés actuellement et que les traits ont juste à être affinés pour que l'on tombe dans le monde de 1984 (une belle année en passant!!!).

Je pense notamment aux prolétaires qui représentent les citoyens moyens actuels à qui ont peu faire gober tout et n'importe quoi à force de JT et autres reportages Pernaullien...
Et je pense également à l'effacement du passé qui n'existe que par ce qu'on en dit et qui par conséquent peut être modifié à notre guise pour justifier des actions politiques... Un peu comme ignorer que le régime Nazi en Allemagne a d'abord commencer à expulser les gitans et tziganes... Avant d'avoir recours à d'autre méthodes...

Finalement ce livre est plutôt un roman d'anticipation finalement proche de notre réalité actuelle plutôt qu'un livre de SF pure!

Le Moa a dit…

... la SF "pure" n'existe pas...