.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

9 août 2010

J'irai cracher sur vos tombes

Je remet ici sans y toucher l'ancien avis que j'avais eu sur la chose, Ô Adoré, parce que le modifier alors que je ne l'ai po relu et en ayant emmagasiné tes remarques serait tout juste un travail de faussaire, m'est avis...
.
                                     *****
.
Littérature "classique", surréaliste...
.
.
J'irai cracher sur vos tombes
de Boris Vian
.
Le Livre de Poche
219 pages
.
Edition : 1er mars 1997
Première publication 1946
.
.
*****
.
.
Vernon Sullivan, enfant terrible, disait une Princesse
Tu m’étonnes ! De Boris Vian, je ne connaissais point grand-chose, que veux-tu, Ô Hôte Littéraire, je suis une inculte ! Et puis, la miss au Chaperon a éveillé ma curiosité en décrivant J’irai cracher sur vos tombes.
.
Je ne vais pas redire ce qui a été dit, et parfaitement dit ailleurs , j’ajouterais juste mon avis.
Ce livre est choquant. La censure dont il fut victime se comprend, même si elle ne s’explique pas. Je dis ça, non pour faire l’apologie de l’interdiction littéraire, ce qui est idiot et inutile, mais simplement pour tenter d’expliquer ce qui pousse à interdire… Ici, c’est clairement le sujet, et la manière de présenter le sujet… Ce qui fait beaucoup à vrai dire…
.
C’est l’histoire d’une vengeance et de racisme sur fond de parties de sexe débridées et… n’ayons pas peur des mots, malsaines.
.
Un récit à la première personne ; pour qu’on s’identifie au narrateur ? Sûrement pas ! Il est rongé par la vendetta, le bougre ! On aurait pu le comprendre, vu les circonstances qui ont jalonné sa vie, et quand on connait l’Histoire des Noirs… On aurait pu comprendre... Mais la souffrance endurée n’excuse pas tout… Navrée de le dire… Qu’il s’en prenne aux véritables auteurs de son malheur ! Et qu’on ne vienne pas me dire que les deux filles sur lesquelles il a jeté son dévolu étaient des actrices principales du Ku Klux Klan !
.
Lee Anderson est parfaitement méprisable.
Il est fou, obsédé par la mort.
Et si froid dans son récit !
La mise à mort de Lou m’a limite fait mal au ventre. Pas besoin d’avoir l’imagination fertile pour se faire une idée précise de la scène. Une scène atroce.
.
Alors, certes, J’irai cracher sur vos tombes est un livre dérangeant. Pourtant, je ne suis pas puritaine !
Je ne peux pas dire si j’ai aimé ou non, parce que ce qui y est transcrit n’a rien d’éclatant… En vérité, si je veux du dépravé, je préfère Dorian Gray… Lui aborde la noirceur de l’âme sous un angle différent, que j’aurais davantage tendance à accepter, à comprendre même…
.
Cela dit, ce qui est certain, c’est que ce récit fait parti de la culture littéraire… Même s’il est ( parce qu’il est ? ) pornographique, malsain, sordide, violent.
.
J’irai cracher sur vos tombes,
à lire juste pour voir,
interdit aux moins de 16 ans !
.
*****
.
Et comme je suis sympa comme fille, je te laisse avec tes propres mots, histoire de tout comprendre de notre subtilité, quand on veut :
.
Et la Princesse disait : Je crois que si tu estimes (à juste titre) que Lee Anderson est méprisable, Boris Vian a réussi son bouquin...
Il faut quand même remettre les choses dans leur contexte. Le bouquin était un pari, il a été écrit en deux semaines à peine, et devait être dans la lignée des romans noirs américains des années 30 ou 40 ; Vian en était un super fan. Je ne crois pas qu'il faille le prendre au pied de la lettre. Il faut y voir la patte de Vian, l'humour noir (bien noir), la malice et le cynisme...
Et puis on ne peut décemment pas comparer Lee Anderson et Dorian Gray. Ils n'ont rien à voir... Ils n'appartiennent ni à la même époque, ni au même monde... Et Vian et Wilde ne visaient absolument pas le même "objectif" en écrivant ces bouquins. Lee Anderson est un violent qui se venge froidement des humiliations subies par les membres de sa famille ; Dorian Gray est un dandy égocentrique dont la plus grande hantise est de vieillir. Il n'y a aucun lien entre les deux personnages, de mon point de vue. Et ces deux ouvrages sont des bijoux...
J'irai cracher sur vos tombes est violent et pornographique... Il n'empêche que c'est, à mon sens, un chef-d'oeuvre de la littérature française...
.
Et Moa je répondis que : Alors Boris Vian a réussi son bouquin ! ;)
Certes, tu as parfaitement raison, Dorian Gray et Lee Anderson ne sont pas comparables... Je ne sais même pas pourquoi le nom du plus bô gosse de l'Angleterre m'est viendu...
Ah si ! Parce que je parlais de dépravation ! Autrement, aucun rapport. héhé
Mais tu parles d'humour noir !!! Oh, je ne l'ai alors point senti... L'humour noir c'est quand... quand l'auteur des méfaits est indélicat... pas doué... et nous parait au final comme pas si monstrueux que ses actes, si terribles soient-ils, nous laissent l'entendre ! L'humour noir, c'est quand une situation affreuse devient décalée...
L'humour noir, c'est Tarantino.
Là, j'ai pas vraiment eu envie de rire face à Lou agonisant, ni face aux frasques erotiques et irrespectueuses du narrateur...
Après, ce ne sont pas ces arguments qui peuvent me faire dire si c'est ou non un bon livre ; au contraire : si j'en arrive à être écoeurée à cause de simples mots mis bout à bout, ça démontre un très beau travail, une oeuvre aboutie.
Hey voui, je ne mélange pas sentiments et jugement, faut pas croire ! :-D
.
Et Emil ajouta son grain de sel : C'est parce que tu étais trop jeune quand le livre est paru ! En ce temps là, il y avait des choses qu'il n'était pas bon de dire. mais certains, comme Boris Vian, pensaient qu'il fallait ne pas y aller de main morte pour que les choses changent. Mais ça a pris du temps !!!!
Emil Antic from ...
Emil from (http://emitsigilu.blogourt.fr )
.
Chose sur laquelle la Princesse rebondit : Merci Emil (ou Tsitsi)... Je crois effectivement que, outre la trame du bouquin, il faut remettre les choses dans leur contexte...
.
Puis Siena est venue nous dire un truc : J'avais réagi comme toi, et puis on m'a expliqué... qu'il fallait remettre les choses dans leur contexte... 
.
Fin de citations...

1 commentaire:

Laure Radot a dit…

en tout cas il aura fait s'exprimer quelques internautes! lol