.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

2 déc. 2010

Moins d'un billet

Ces derniers temps, je ne sais pas ce qu'il se passe, mais je crains d'être entrée dans une spirale dévastatrice du Septième Art... Je les enchaîne, les déceptions, et si je te disais tout ce que ma pupille à eu le malheur de voir, tu vas penser que je suis une insatisfaite refoulée, frustrée et incorrecte...
Qui sait, c'est peut-être vrai...
.
Ou alors il doit exister des périodes d'infortune, que tu ne peux éviter, que tu ne peux qu'affronter les yeux plissés au risque de voir le navire couler. Ce qui n'est pas notre volonté...
Mais comme il me plait de me contredire, ne parlons pas de ceci maintenant.
.
*****
.

99 francs, de Jan Kounen
.
avec Jean Dujardin, Jocelyn Quivrin, Patrick Mille...
.
26 septembre 2007
.
.
*****
.
.
J'ai volontairement choisi de te parler de la version non transcrite en euros, parce que je trouve ça idiot, je transformer 99 francs en 15 euros.
Ce que ça change dans le film ? Rien du tout...
.
Que ce soit en francs ou en euros, nous sommes toujours en présence d'Octave et sa bande de joyeux drilles, publicitaires, maitres du monde. Comme ils le résument très bien, ce sont eux aujourd'hui qui décident ce que tu aimeras demain.
Jour après jour, nous découvrons l'envers du décor, le quotidien dépravé d'un univers inquiétant... Le monde impitoyable de Dallas, c'est de la guimauve à côté de celui de la pub.
.
Des journées de manipulation mentales rythmées à grands renforts de sniffage de coke, de festivités délurées et de stripteaseuses tout en arguments, Octave aime sa vie. Du moins, celle qu'il s'est créée, dans salauland, lui sied plutôt bien. Jusqu'au jour où il tombe amoureux...
Le Joufflu n'étant pas compatible avec le papillonnage irrespectueux, il va amener quelques remous avec lui. Et à cela, Octave n'était point préparé ; la déchéance tragique s'installe.
.
Le sujet, rondement mené, est imparable.
La manière d'amener le sujet, quant à elle, est irrésistible... 
Porté par un Jean Dujardin tout en cheveux, avec quelques apparitions inopinées de Beigdeber et sa gueule de con [ pardon, n'y voyez rien d'offensant ] qui n'a rien à faire là, le film passe de comédie critique à satire mordante de la société de consommation qui nous gouverne.
De tourbillon fou où on se prend mille étoiles dans les yeux au choc frontal d'une réalité impitoyable, il n'y a qu'un pas que Jan Kounen franchit avec délectation.
C'est très bien vu, et ça fait réfléchir...
.
L'heure et demi passe très vite, tant qu'on n'a pas réellement le temps de réagir sur le coup. Et ça, c'est un signe.
.
J'ajouterais seulement un bémol pour la deuxième fin, présentée comme telle, à l'image d'une publicité parfaite dans un monde parfait, que j'ai trouvée mal amenée, trop longue et inutile (serait-ce une volonté ? En effet... Mais ce n'est pas une raison ) puisqu'elle m'a goûté mon plaisir...

6 commentaires:

Salyndrôme a dit…

Un très bon film!

Avec un Jean Dujardin qui montre une nouvelle facette de son jeu d'acteur! Et plus ça avance et plus je me dis que "Loulou" (ou "Chouchou" je me rappelle plus... zut!) en a parcouru du chemin! Il est entrain de devenir le meilleur acteur français des années 2000!

Quand à Beigbeder et sa gueule de con, il est vrai que ses apparitions n'ont rien à faire et sont tellement inopinées que cela en devient très drôles!!! C'est peut être la seule fois où je dirais que Beigbeder est drôle... Mais pas trop non plus! Faut pas pousser!

BitChyGoLd a dit…

je connais pas Beigbeder mais le mec qui joue le rôle principal est plutôt fun, le film est pas mal, j'aime bien le réalisateur et son style trop speed!

David a dit…

je partage totalement cette déception perpétuelle et croissante liée au monde du cinéma! Moi qui adore pourtant les gros films avec des trames pas trop finaudes, tant qu'il y a de beaux effets spéciaux, là je ne retrouve plus aucune sensation autre qu'un ennui profond à découvrir à chaque nouveau film les mêmes schémas, étapes et cheminement, avec d'ailleurs souvent des effets numériques pas du tout originaux.
Je me tourne vers les séries, comme stargate universe ou walking dead, que je te recommande chaudement!

PetitChap a dit…

C'est vrai qu'il a une gueule de con, Beigdeber... Et c'est d'ailleurs ce qui fait que je n'ai jamais eu envie de lire ses bouquins. En revanche, j'ai jeté un œil au film, et bien que totalement déjanté, il a l'air sympa... (oui, je me rends compte du caractère essentiel de ce commentaire...!)

VaLenTiNe a dit…

moi aussi je veux essentialiser un commentaire; ce film est génial, j'adore le rythme de malade et les acteurs qui sont bons!

Le Moa a dit…

Cessez donc de vous apitoyer sur vos petits éclairs de génie ! Moa je les aime !!!