.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

8 juin 2010

Mise au Point

Si tu veux que Toa et Moa, ce soit du sérieux, et avant de me lancer dans une apologie absolument dévouée et soumise du Vampire, il nous faut nous mettre d’accord sur une chose, une définition, un concept.
.
La différence entre un récit Fantastique, un récit de Fantasy et un récit de Science-Fiction, quelle est-elle ?
.

Mr. Bunners the Rabbit Master par MikePMitchell

. .
J’y tiens comme à la prunelle de tes yeux que j’arracherai avec un cimeterre si tu me cherches, alors juste une mise au point, sur les plus belles images de ma viiiiiie… 
.
Ayant trouvé une très jolie définition pour les départager ici, je ne peux que t’en faire part, Ô Adoré.
Il s’agit de la Parabole du Chat :
.
« Un genre littéraire ne se reconnaît pas à ses éléments externes. La présence d’un vampire, d’un dragon ou d’un extraterrestre dans un roman n’implique pas automatiquement, ipso facto, que l’œuvre relève du fantastique, de la fantasy ou de la science-fiction. Par contre, cela signifie que le texte s’inscrit dans le champ des littératures dites "non-mimétiques", appelées ainsi parce qu’elles ne cherchent pas à mimer la réalité - contrairement aux littératures "mimétiques", auxquelles appartiennent entre autres le mainstream (c’est-à-dire la littérature générale), le roman historique ou le polar.
.
Ce qui caractérise un genre littéraire, c’est son fonctionnement interne. Prenons un exemple. Imaginons que dans un roman, il y ait une scène où un chat demande à manger à son maître.
Si le chat se frotte et se refrotte contre la jambe de son maître, miaule à fendre l’âme, bref se comporte comme un chat ordinaire : vous êtes dans un roman relevant de la mimesis, c’est-à-dire de la littérature mimétique où la littérature mime le réel. Après, que ce soit un roman historique, psychologique, sentimental ou policier, peu importe, cela ne dépend pas du chat.
.
Maintenant, si le chat se met à parler pour réclamer son ron-ron, du style : "Alors, elle vient ma gamelle ? J’ai la dalle, moi !", alors là, pour sûr, vous êtes dans la littérature non-mimétique, car un chat qui parle, cela n’existe pas dans notre univers connu. Reste à savoir dans quelle branche des littératures non-mimétiques nous sommes.
.
Si le maître manque de défaillir de stupéfaction, se demande s’il n’est pas en train de devenir fou, si ce chat n’est pas un suppôt de Satan, etc. et que, à la fin du roman, ni le maître, ni le lecteur n’ont de réponse : vous êtes dans le Fantastique.
.
Si la situation est admise, banale, mais que l’auteur ne justifie absolument pas cette situation extraordinaire, vous êtes dans la Fantasy.
.
Mais si l’auteur a rendu plausible cette situation, par des explications sérieuses ou pseudo-sérieuses (le chat est, en fait, un extraterrestre, un robot, ou bien il a subi des manipulations génétiques), alors vous êtes en pleine Science-fiction ! »
.
.
Maintenant que nous sommes d’accord, nous allons pouvoir parler de choses sérieuses…

5 commentaires:

David a dit…

oui mais comme les chats nous parlent, l'exemple n'est pas trés clair tout de même...

Laure Radot a dit…

excellente prestation bloguistique chère Claire! mais note tout de même que certains auteurs se prétendent dans une mouvance non-mimétique, alors que leurs oeuvres n'ont rien de fantastique, qu'elles n'ont aucune fantaisie et sont totalement rétrograde! j'ai subie plusieurs de ces gens en cherchant la nouveauté.

Elbereth a dit…

>>> Ils te parlent peut-être avec des miaou mi ou mi ouh, ou télépathiquement, mais pas directement Potate. Tu vois que vu sous cet angle, c'est un exemple qui se tient !

>>> Je note, laure, je note, mais j'avoue me méfier fortement de tous ces auteurs, et regarde avec défiance ces romans soit-disant sortant de l'ordinaire... Peut avoir de grandes surprises, mais faut que je me lance, il est vrai...

David a dit…

ben non, ils parlent les chats, peut-être qu'il y a une explication scientifique ou un quelconque sortilège les ayant pourvu de ce merveilleux organe, mais bien sûr qu'ils parlent, pas plus tard que ce matin, Kyuubi, pourtant en train de surveiller sa ligne en mangeant les croquettes junior de Meo, m'a fait savoir qu'il faudrait penser à prendre des yaourt mamie nova choco-menthe, ce qui est une idée brillante!

Bitchy Blonde a dit…

à moi aussi, les minous me parlent, mais c'est pas pareil je crois... hihihi