.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

11 juil. 2011

Australia

Australia, de Baz Luhrmann
.
avec Nicole Kidman, Hugh Jackman, David Wenham...
.
24 décembre 2008
.
.
*****
.
.
Damned ! J’avais bien dit, et même pensé, c’est dire, que depuis la sortie du plus grand Film de l’Histoire du Cinéma, plus aucun autre film ne m’avait fait autant d’effet. Et je ne demandais alors qu’à être victime d’un nouveau choc esthétique, histoire de remettre en cause ce qui a été dit auparavant…
.
Mais alors, quand on voit ce qui sort au ciné ces Temps-ci, je vois pas comment ça va être possible, ce genre de chose !!! Et quand je dis "ces temps-ci", ce sont des temps qui durent...
.
Les rares longs-métrages qui semblent dignes d’être vus, faute de mieux, ne sont carrément pas à la hauteur des 10 premières minutes du Chef d’œuvre Interplanétaire ! C’est triste quand même, cette série noire, cette époque où rien de bon semble pouvoir illuminer la Toile.
.
Après cette dénégation, je pourrais mentionner deux films. Pô la peine de palabrer longuement dessus [ d’ailleurs, je crois bien que j’en serais incapable ], mais j’avais voulu voir Australia, tu sais, le nouveau bébé de Baz Luhrmann, avec Nicole Kidman et Hugh Jackman. Un casting alléchant, surtout quand tu penses que David mon ex-futur-ex mari y avait également un rôle important ! Long, le film avait prévenu la critique ; mais à ce point inutile, on n’avait point été averti ! C’est que ça peut s’avérer dangereux, de jouer ainsi avec le public ! Parce qu’on peut pas vraiment dire qu’il y ait d’histoire ( sauf si tu considères, Ô Hôte Généreux, que mener un troupeaux de vaches dans le désert est un fil conducteur digne de ce nom ), ni même vraiment de romance ( Certes, Hugh torse poilu mais musclé à la limite de l’huilé est certainement une scène des plus captivantes, mais on ne sauve pas 2h30 d’images plates et inscénarisées [ oui, étant diplômée en Lettres, j’estime avoir le droit, d’ailleurs, je me l’octroie, de jouer avec des néologismes ! ] avec ça ! ). Et alors, que je me dis, ya David, ça devrait suffire. Bah oui mais non. Parce que quand ledit acteur se met à arborer la moustache, là, je dis non, non et re-non ! NON ! Cerise sur le gâteau de l’ennui, du scénario inexistant, des esprits du désert qui n’en sont pas, et des personnages caricaturés au possible, moa, j’ai depuis longtemps perdu l’intérêt du film.
.
S’en sort par voie de conséquence un étalage de bons sentiments, une happy end sans surprise, un cruel et fatal vide et… une nouvelle déception.
.
Rolalala, je viens de me relire, et me rends compte que j’ai pô été très très gentille avec Australia, mais franchement, je comprend la raison pour laquelle il a fait un bide.
M'enfin bref...

2 commentaires:

David a dit…

il semble évident qu'ils auraient mieux fait de prendre un casting local à base de kangourous! au moins il y aurait eu de l'action et des personnages qui s'envoient tous en l'air!

Celui qui se faisait appeler Krissolo a dit…

Un Baz Luhrmann décevant, en effet, et ce malgré deux acteurs de très haut niveau (NIIICOOOOLE!) et des décors à couper le souffle. Heureusement, le prochain s'annonce vraiment bien, il s'agira d'une adaptation libre du roman de F. Scott Fitzgerald, "Gatsby le magnifique". Peut-être un nouveau "Moulin Rouge" (qui reste à ce jour moi, LE chef d'oeuvre - et je n'emploie pas ce mot souvent - de la filmo de Bazz Luhrmann).