.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

23 sept. 2010

Eplucheurs de patates

Roman épistolaire, "classique"
.
Le Cercle Littéraire des Amateurs
d'épluchures de patates
de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows
.
NiL
2009
.
395 pages
.
.
*****
.
.
Celui-ci, il m'a attirée par son titre et sa belle couverture, un point c'est tout.
Et puis tout le monde en parlait. Je ne savais absolument pas de quoi ça parlait, j'avais juste en tête ce titre étrange à rallonge, et ça a suffit pour me décider.
.
Nous sommes en 1946 en Angleterre. Le monde se relève doucement et douloureusement de la guerre. Juliet, une jeune écrivain - écrivaine, c'est très vilain, comme mot - cherche un nouveau sujet pour son livre. Elle qui a tenté de faire rire Londres pendant ces jours sombres se retrouve en panne d'inspiration. Elle a besoin d'autre chose pour s'épanouir. Un jour, elle reçoit un petit mot d'un de ses fans, habitant Guernesey, île anglo-normande qui a été occupée par les allemands. S'en suit une longue correspondance entre cette londonienne à la langue bien pendue et une petite communauté d'amateurs d'épluchures de patates vivant à Guernesey. Une communauté qui a créé, je te le donne en mille : un cercle littéraire !
Mais nous apprenons au fil des pages qu'à la base, ils ne sont absolument pas littéraires, ces gens, ils tirent plus du côté paysan, et pour certains, n'ont lu qu'un seul livre dans leur vie. Alors pourquoi cercle littéraire ? Tout simplement pour tromper l'ennemi.
C'est alors un récit sur l'Occupation qui se met en place. Les correspondants de Juliet lui narrant leur vécu, leur ressenti pendant ces années de privation et de couvre-feu.
.
Sans jamais perdre leur bonne humeur et leur joie de vivre, nous apprenons à connaitre ces gens au même rythme que Juliet, qui se découvre une passion pour les habitants de cette île... Jusqu'au jour où forcément, elle décide de se rendre elle-même là-bas.
.
Je n'en dis pas plus... Si tu veux savoir, tu sais ce qu'il te reste à faire. On oscille entre le rire et les larmes, mais ce qui en ressort, enfin pour moi en tout cas, c'est une grande tendresse. Non, je n'ai pas éclaté de rire en me bidonnant comme jamais, non je n'ai pas versé toutes les larmes de mon corps, mais je me suis attachée à ces personnages atypiques et débordants de vie. Et ça m'a donné envie de découvrir Guernesey tiens, tellement l'atmosphère décrite y est bien décrite.
.
Ce qui donne non pas le meilleur roman de l'année, mais une lecture fort plaisante et dépaysante, quelquefois assez dure, mais cette dureté se retrouve mêlée à un charme fou, je ne sais pas si tu arrives à me suivre. 
.
Certains ont déploré le final prévisible de cette histoire. Moa je dis que ce n'est pas un roman à suspense et qu'il devait se terminer ainsi. Que j'aurais largement boudé pendant des heures s'il avait tourné autrement. 
.
La question que je me pose, c'est si les anecdotes racontées sur l'Occupation de ces îles sont vraies ou inventées... J'avoue qu'il me plait à penser qu'un travail de recherche à été fait... Si ce n'est pas le cas...

8 commentaires:

PLexX a dit…

je préfère les livres tout en nuances d'humour et de drama, ils restent plus longtemps à l'esprit. Bon article, je vais de ce pas acheter ce livre.

Elbereth a dit…

>>> Chouette, si j'ai réussi à convaincre quelqu'un ! PLexX, racontez-moa votre ressenti, à la fin de cette lecture...

Harkender a dit…

rien que pour le titre, je suis intrigué, mais l'histoire me plaît bien aussi, donc je vais m'y atteler itou!

PetitChap a dit…

Bon... j'imagine que je ne vais pas y couper, je vais être obligée de le lire. Ca fait des mois que tout le monde parle de ce bouquin, et c'est vrai que le titre est intriguant. Mais j'ai remarqué qu'il fait partie d'un "lot" de bouquins qu'il "faut avoir lu" si on veut être à la mode actuelle : "Le mec de la tombe d'à côté", la trilogie de Katherine Pancol, "L'élégance du hérisson", "L'ombre du vent" (même si ces deux là sont un peu moins récents), "Chocolat amer"...

J'ai tenté "Le mec de la tombe d'à côté", et je n'ai pas particulièrement aimé, alors j'imagine qu'inconsciemment, j'ai mis de côté tout ce "lot" de bouquins... Je sais bien que mon attitude est crétine, mais on ne se refait pas ! Ceci dit, s'il me passe entre les mains, promis, j'essaierai de le lire.

VaLenTiNe a dit…

bon, je suis passée ici sans valider de commentaire, mais j'ai notée le titre, je suis allée voir Armando (c'est mon libraire, en fait il s'appelle pas Armando, mais Jean-Paul, Armando c'est plus hot) et il me l'a commandé, en me regardant avec de grands yeux, parce que c'est en fait un livre normal (pas de sf ou de fantasy... ahahahahah je plaisante elbereth de mon coeur... si si je plaisante!), finalement je l'ai dévorée, et j'ai beaucoup aimé la construction du texte, pas forcément le livre en lui-même, un peu concon parfois, mais en tout c'était rafraîchissant, merci mon ange virtuel!

KATRYN a dit…

The entire book is a collection of letters between people on the island of Guernsey in the English Channel and people in London and Scotland. These letters are all written in 1946 after WWII and the German occupation of Guernsey.
The style of the book will make many hesitant to pick this up since it is not the "usual" format for a novel. I was hesitant to pick it up since I tend to dislike books written this way, but I found myself enjoying it and finding the format enchanting. It is difficult to write a review on a book with so many reviews already, but there are a couple of points I would like to make:

1) I believe this will appeal to a wide audience -- people in their 20s through folks in their 80s will find something to like (particularly those who lived through WWII)

2) Since it is set in a very difficult period of time, many of the topics covered are hard to read about, as they should be. Nazi work camps, people being executed, people starving are unpleasant at best but the authors deal with the subject matter with taste and a definite touch of reality without being too terribly dark. The book has as many light, funny moments as heart-wrenching ones.
A very good read and one that I will be lending out to friends and family.

KiEra a dit…

This lovely little book is told in a series of letters between an authoress, her friends, and the serendipidous connection among them and the residents in post-war Guernsey, which was occupied by the Germans during WW II.

It is beautifully performed by an ensemble cast of English actors; a bit reminiscent of the BBC radio plays of years past. It made me laugh and cry and touched my heart.

Perhaps most of all, it reminded me of what joy there was in writing and receiving handwritten letters. My mother-in-law (or mum-in-law) wrote the lovliest letters about everyday happenings, her friends and church and garden and they transported me straight to her side, even when we were separated by an ocean. This book brought the same pleasure to me--and was a jolly good story to boot.

Philippe D a dit…

J'ai reçu ce bouquin par l'intermédiaire du "Bookcrossing". J'ai lu ses presque 400 pages très vite tant il me tardait de savoir ce qui allait arriver à Juliet même si, c'est vrai, la fin était prévisible. Mais que pouvait-il arriver d'autre sans risquer de décevoir le lecteur.
Pas pour moi, non plus, le meilleur livre de l'année mais un bouquin avec lequel on passe un bon moment.