.

Pièce Sombre :

.

Salle des Archives :

Les films...
Qu'ils nous permettent de nous évader, qu'ils nous fassent rêver, rire, pleurer ou qu'ils nous irritent au plus haut point, ils sont l'émotion à l'état pur...
Alors Moa, je veux en parler, partager et avoir ton avis, Ô Hôte Curieux !

Quant à la lecture, plaisir solitaire, je découvre peu à peu que chacun recherche quelque chose de différent en ouvrant un livre... Quoi ? Telle est la question...
Je ferai ici un compte-rendu absolument pas objectif des livres qui se sont soumis à ma pupille...

.

12 avr. 2011

Sucker Punch

Sucker Punch, de Zack Snyder
.
avec Emily Browning, Abbie Cornish, Jena Malone...
.
30 mars 2011
.
.
*****
.
.
Pour celui-ci, je pense que je vais faire rapide. Avec Black Swan, il faisait partie des rares films de l'année que la bande annonce faisaient sortir du lot.
Un univers soigné, un esthétisme certain, des jolies filles, Sucker Punch ne semblait rien promettre d'autre, si ce n'est une histoire ahurissante, tirée par les cheveux parce qu'on risquait de ne rien y comprendre : pour "s'évader" de l'asile de fous où la jeune Babydoll a été enfermée, il va lui falloir gagner les quêtes qui se trouvent dans son imagination !
.
Oui oui oui...
On se retrouve finalement avec des effets spéciaux, certes, un univers soigné, certes, des jolies filles aux faux cils vachement bien mis, certes, mais guère davantage. Heureusement, j'avais une place de ciné gratuite !
Je ne m'attendais point à être transcendée par ledit film, mais de là à assister à un remix de scènes de jeux vidéos (pas besoin de s'y connaitre pour le remarquer) où la pauvre petite blonde sans défense doit combattre des golem de pierre armés de canon à propulsion nucléaire à l'aide d'un sabre et d'un pistolet, ça, je ne m'y attendais pas. Et puis surtout quand la première scène de combat (celle-là même que je viens de te décrire, Ô Adoré) se retrouve clonée dans une situation nouvelle, mais nous ne sommes pas dupes !, cela commence à faire long...
Vraiment long.
.
Il n'y a cependant un bon point que je tiens à défendre pour ce film : l'esthétisme. Oui j'y tiens. Visuellement, c'est très beau ; beaucoup de passages peuvent être arrêtés sur image pour en faire une affiche de film. Aussi soigné que 300. Mais avec des filles armées jusqu'aux dents.
.
Alors voilà ma théorie : le petit Zach, bien décidé à se faire un nom pour sa manière de mettre en scène l'action, un soir de beuverie, s'est dit : "tiens, si je faisais un film avec ce jeu vidéo qui pétarade dans tous les sens que j'ai beaucoup aimé dézinguer les zombies avec mes potes ?! Et si j'y ajoutais des dragons méchants ? Et pis des avions, des nazis à moitié morts à moitié vivants, un vieux ( c'est mystique, les vieux ), et pis des filles à la jupette courte et fendue, ça va être bien !!!"
.
En fait, je pense que ce film est un pari.
.
Ma framboise a finalement peut-être raison, je cite : "Ce qu'il y a de bien dans ce film, c'est la bande annonce de Rio."
...

2 commentaires:

BitChyGoLd a dit…

moi je crois qu'on devrait se faire notre version de ce navet même pas beau, déjà on serait plus sex, et puis on raccourcirait nos jupes pour faire plus d'entrées, moi par contre, comme arme trop futuriste, je prend le gros gourdin (de mon homme). Et toi?

Elbereth a dit…

>>> Moui enfin là, si tu raccourcis la jupe, ça devient une ceinture hein !
Comme arme, je te laisse le choix, tu me sembles bien partie au niveau de la trouvaille futuriste ! ;)